Menu

Technocité
Nos formations
Nos services entreprise
Infos pratiques
Validation des Compétences
 
 

Nos projets

COFFEE
DigiBIRD
DIGISTORM
 
 

Avec le soutien de

 
webeatv-tv-francophoniewebeatv-thumb

Web.ea.tv est un atelier multimédia itinérant destiné à couvrir différents événements culturels à travers la francophonie. Chaque structure partenaire accueille une équipe cosmopolite, composée de jeunes professionnels et amateurs qui témoignent de la diversité culturelle francophone. Au départ de ce projet, une rencontre : celle de Mylène Lauzon, responsable de projets à TechnocITé et Marion Louisgrand Sylla, coordinatrice de l’association sénégalaise Kër Thiossane, dédiée à la création numérique.

L’objectif du projet est de favoriser l’appropriation et l’usage des technologies, par le biais du partage et de l’échange de pratiques. Ce qui rentrait précisément dans les missions tant du CECN que de Kër Thiossane, qui est un lieu de recherche, de résidence, de création et de formation encourageant l’intégration du multimédia dans la recherche artistique. L’association, basée à Dakar a aussi mis en œuvre depuis 2008 le festival Afropixel qui porte sur les logiciels libres en lien avec les pratiques citoyennes en Afrique et dans les pays du Sud. Au fur et à mesure des contacts, d’autres pays partenaires se sont rajoutés : la France, grâce au Théâtre de la Manufacture et le Bénin (via l’association Artistikk Bénin) se sont joints à l’aventure.

 

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

Les partenaires ont donc organisé un atelier web tv dans chaque pays afin de favoriser les échanges. Le premier a eu lieu en Belgique et a rassemblé cinq participants belges, cinq béninois, une française et une sénégalaise. Les suivants se sont ensuite déroulés au Sénégal, au Festival d’Avignon en France et bientôt au Bénin. L’un des participants de chaque nationalité est amené à suivre les quatre ateliers pour, par la suite, reproduire la formule dans son pays avec le concours de structures partenaires sur place afin d’assurer une pérennité à l’initiative et contribuer à la transmission du savoir-faire technologique vers de nouveaux stagiaires. Ceux-ci travaillent toujours en binôme afin que le plus aguerri puisse aider le débutant. Ce procédé favorise les rencontres et le partage des savoirs, tout en garantissant la qualité des produits réalisés et la valorisation des événements culturels des pays participants. À terme, une large base de données d’événements culturels francophones devrait voir le jour.

Aujourd’hui, une plate-forme de diffusion a été mise en place et regroupe les contenus culturels réalisés par les stagiaires, lors des ateliers de formations pratiques en audiovisuel numérique (photographie, prise de vue, prise de son, montage vidéo, supports multimédias).

« Parmi les stagiaires belges, il y a un photographe qui a pleinement profité de l’expérience et a pu s’initier au montage vidéo. Parmi les autres, l’un part au Sénégal, l'autre a pu décrocher un job. Ce projet a été l’occasion de belles rencontres, notamment avec les Sénégalais » explique Amélie Kestermans, coordinatrice du projet chez TechnocITé.

Il y a actuellement cinquante films réalisés en trois fois deux semaines de stage, au Festival d’Avignon, au Manège de Mons et au Festival Afropixel de Dakar. Le dernier stage doit avoir lieu le 9 novembre prochain au Bénin, lors de la Biennale d’art contemporain. Ceux-ci sont consultables sur le site de la WebEaTV.

 

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.

 

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.