Menu

Technocité
Nos formations
Nos services entreprise
Infos pratiques
Validation des Compétences
 
 

Avec le soutien de

 

Les cadres sont partout. Les acteurs de la société ont pour habitude d’évoluer dans un cadre circonscrit, qui définit leur champ d’action. Œuvrer à l’acculturation numérique, à la maîtrise de la technologie telle un langage : c’est le cadre fixé par la mission de Technocité, centre de formation.

OOTF-Title

Les technologies numériques sont le vecteur d’une création prolifique qui s’exprime partout sur le territoire par des hommes et des femmes, artistes numériques. Cette création s’expose le plus souvent dans un cadre défini : des lieux d’art, de culture, ou encore des espaces de médiation des savoirs.

En sortant ces œuvres de leur cadre habituel pour les présenter en son centre de formation à Mons, l’objectif de Technocité est d’inviter à porter un regard hors cadre, « out of the frame », sur ces créations d’artistes avec pour fil rouge, celui de la technologie mobilisée pour exprimer un message tel un langage.

« Out of the frame » réunit les œuvres d’artistes de la Fédération Wallonie-Bruxelles dont le langage évoque les différents médias auxquels Technocité forme chaque année des milliers de personnes.
Quelle expérience vit-on lorsqu’on sort du cadre ?

Quelle médiation mettre en œuvre entre les publics d’un centre de formation et le travail des artistes ? Quelle dimension artistique aborde-t-on lorsque l’on considère la technologie comme un langage à part entière : à quelle lecture du monde cette démarche nous renvoie-t-elle ? Ces questions, d’autant plus prégnantes après une année de confinement, ont guidé la sélection des œuvres de « Out of the frame » présentées chez Technocité.

Retrouvez l'exposition du 21.06 au 28.06.2021
du lundi au vendredi / sur rendez-vous / 
De 9.00 à 17.00 / @technocité / Boulevard Initalis 1 à Mons

INSCRIVEZ-VOUS POUR UNE VISITE

Dévouvrez les artistes & leus oeuvres

 Maxime Coton : « Living pages, un poème de réalité virtuelle » (2019) 

« Living pages » (« pages vivantes ») est un poème original qui s'énonce en même temps qu'il se contemple. C'est une œuvre de réalité virtuelle qui repose sur une interactivité inconsciente. C'est une forme nouvelle qui matérialise, en temps réel, les images mentales générées par l'utilisateur et véhicu-lées par les mots. Bien que « Living pages » se présente avant tout comme une expérience visuelle, sonore et spatiale dans laquelle l'utilisateur.trice est amené.e à ressentir plus qu'à comprendre, la forme et le contenu y sont inextricables. En effet, les vers murmurés interagissent avec l'environnement visuel pour explorer comment la technologie nous transforme d'une part, et d'autre part comment nous pouvons encore nous émerveiller dans un monde dominé par les algorithmes.

VISITER L'EXPOSITION

 Julien Maire, « Man at work » (2014) 

Man At work propose un jeu conceptuel autour du mythique « cinéma en relief », une expression qui fait référence aux procédés ayant cherché à reproduire les principes de la vision binoculaire naturelle de l’être humain dans l’art cinématographique. À partir du projecteur « 1.0 / Man at Work » qu’il a développé, Julien Maire crée une animation image par image en projetant, en boucle, un enchaînement d’impressions 3D sté-réolithographiques. Ce dispositif de cinéma mécanique, qui procure une profondeur et une texture particu-lière à l’image, donne vie à un personnage, sorte de Sisyphe des temps modernes, qui creuse inlassablement un trou, dans un perpétuel recommencement.

OOTF-Julien-vidéo

VISITER L'EXPOSITION

 Yoan Robin : « Les promesses d’un récit » (2018) 

Grâce à ce dispositif interactif qui mêle le livre et la vidéo comme média et comme porteurs de contenu avec leurs codes propres ; l’artiste invite le lecteur à monter en live son propre récit. L’installation consiste en une série de livres posés sur une table et consultable sous la lumière d'un projecteur. Lorsqu’on tourne les pages du livre, une vidéo associée est projetée sur la double-page et entre en dialogue avec le contenu imprimé.

OOTF-Yoan-vidéo

VISITER L'EXPOSITION

 Claire Williams : « Data knits » (2015)  

« Data knits » : L'ordinateur retransmet les flux électromagnétiques captés par les antennes à une machine à tricoter. Détourné en spectrogramme, la machine à tricoter transforme les pixels traduits en 0 et 1 en points tricotés rendant palpables les variations sonores du lieu ou ceux enregistrés ailleurs: au coin de la rue ou au fin fond de la forêt d'Ardenne. Elle tricote rang par rang le spectre hertzien de ces fréquences sonores et les encode au sein même de sa matière. Un système programmé donne la possibilité à ces quatre langages (sonore, numérique, électronique et textile) de communiquer de manière autonome dans une boucle ou l'humain est exclu, rendant tangible leurs conversations mathématiques. Cette machine à tricoter des années 80 a été hackée  afin de pouvoir être connectée à un ordinateur d’aujourd’hui. Elle devient dès lors une sorte d’imprimante textile permettant de tricoter des données, sons ou motifs générés par des outils numériques en technique jacquard.

OOTF-claire-vidéo

VISITER L'EXPOSITION

Out of the frame
Une exposition de Technocité en collaboration avec la Fabrique de Théâtre
Avec la complicité artistique de Valérie Cordy
Avec le soutien de la Commission des arts numériques de la Fédération Wallonie-Bruxelles
21.06.2021 > 28.06.2021

OOTF-partenaires