Menu

TechnocITé
Nos formations
Nos services entreprise
Infos pratiques
Validation des Compétences
European CCI Academy
Commerce connecté
 
 

Avec le soutien de

feder
Hainaut Wallonie Agoria
forem Cefora InterregIV
 

Le transmédia, comment l’expliquer ?
Apparu au milieu des années 60 dans des milieux artistiques underground, c’est à partir des années 2000 qu’il commence à s’exprimer sous sa forme telle que nous la connaissons aujourd’hui. Le transmédia, c’est la possibilité offerte aux utilisateurs d’un jeu ou aux spectateurs d’un film, d’une série ou d’un documentaire de vivre une nouvelle expérience narrative. Ce terme, popularisé par les écrits de Henry Jenkins, professeur au MIT (Massachusetts Institute of Technology) va vite devenir une méthode de développement créatif en vogue, offrant de multiples possibilités d’expérience narratives exprimées par de la diffusion vidéo, du son,  de l’interactivité sur les réseaux sociaux, l’utilisation d’une tablette…
La narration transmédia peut se définir comme une narration originale qui s’articule sur différents médias et supports, apportant un regard complémentaire sur l’histoire. Ces contenus peuvent être appréhendés de manière totalement indépendante.  Pierre Santos, notre formateur Transmédia : Pour un créateur qui a une idée originale et qui souhaite la développer en s’affranchissant des contraintes de genre, le transmédia est l’approche évidente. Les limites de l’approche transmédia est l’imagination.
Il existe plusieurs exemples d’utilisation transmédia qui ont été utilisées avec succès : la saga Star Wars qui , en plus de l’histoire originale de ses films, a réussi à se créer un univers parallèle grâce à ses séries animées, ses romans, ses BD et ses nombreux jeux. Citons également Matrix, Prometheus ainsi que les séries Lost et Hero Corp qui à leur manière on réussit à s’imprégner parfaitement d’une narration transmédia.

Et le gaming ? Cela fait déjà plusieurs années que Technocité s’est ouvert au développement de jeu vidéo. La formation gaming s’est petit à petite muée pour être directement associée à une formation transmédia. L’idée, derrière cette formation, est d’associer des developpeurs/gamers purs avec des artistes infographistes 2D/3D sur un projet commun, lié à une narration et à une expérience utilisateur/spectateur. Fabrice Daniel, projet manager de Fishing Cactus et formateur : Passé un certain laps de temps, les deux groupes sont rassemblés dans un seul et même local. Après avoir été briefé, ils sont alors divisés en petites équipes de 4-5 stagiaires pour conceptualiser, structurer, et développer un projet de jeu vidéo durant plusieurs semaines d’atelier sur base d’une thématique imposée (réaliser un jeu vidéo basé sur un vrai film / documentaire ou série à venir, en confrontant les stagiaires aux responsables de production). L’occasion de faire ainsi briller leurs compétences nouvelles au sein d’un projet commun. 

Transmédia Gaming

Pour en savoir plus sur cette formation, Geeko en a écrit un article que nous vous invitons à lire sur http://geeko.lesoir.be/2015/03/05/technocite-une-formation-en-infographie-2d3d-proposee-des-le-mois-davril/

Quelles sont les retombées de cette formation ?

Même si il n’est peut-être plus nécessaire de mentionner que l’équipe de Drag On Slide est passée par notre formation gaming avant de voler de ses propres ailes, quelques projets créés et développés par nos anciens stagiaires suivent leur chemin.

La B.I.G.A., créée par un de nos anciens stagiaires gaming, est la Belgian Independent Game Association. Le but de cette A.S.B.L. est d’aider des jeunes développeurs ou des novices à développer leur propre jeu vidéo en Belgique. Son rôle est de les informer sur les divers aspects de leur démarche créative afin de leur apporter les meilleurs outils possible pour le lancement de leur projet. La B.I.G.A. se veut fédératrice de rencontres entre personnes du milieu du jeu vidéo. Enfin, elle a pour tâche la promotion du jeu vidéo amateur et professionnel en Belgique.

Cette iniatitive connaît son petit succès et commence à se faire connaître. La Biga sera notamment présente lors de la Made in Asia, le salon du manga et des jeux vidéos à Bruxelles, pour y présenter une dizaine de jeux/prototypes en développement.

Elle organisera également la BIG GAME JAM, une game jam qui aura lieu à Bruxelles du 10 au 12 avril dans les locaux du Point Culture.

Capture decran 2015-03-16 a 09.47.22

Dans un tout autre registre, une partie de nos anciens stagiaires Transmédia/Gaming 2014 a participé, avec la complicité d’Indie Trainers, à l’événement ZOO Machines, une conférence mélangeant étudiants, développeurs et professionnels du monde du jeu vidéo. Au programme : 48h de développement qui a abouti sur un jeu sensoriel, qui a connu son petit succès, comme en atteste cette vidéo.

Ils se sont ensuite envolé à la Game Developers Conference à San Franciso pour y présenter leur projet et se créer des contacts sur place.

Unknow radio    
Le gaming a le vent en poupe depuis quelques années. Cette formation mixée avec une approche transmédia offre à nos stagiaires toutes les compétences professionnelles pour leur (re)mise à l’emploi.
Il est certain que l’avenir du jeu vidéo en Belgique passera en partie par Technocité. Ce qui n’est pas pour nous déplaire.

Toutes les informations sur cette formation: http://www.technocite.be/index.php/fr/detail-formation?form=1019