Menu

TechnocITé
Nos formations
Nos services entreprise
Infos pratiques
Validation des Compétences
European CCI Academy
Commerce connecté
 
 

Avec le soutien de

feder
Hainaut Wallonie Agoria
forem Cefora InterregIV
 

3 décembre. Une délégation de finlandais arrive à Mons, à un peu plus d’un an de l’inauguration de Mons2015. Ce passage dans la cité du Doudou a pour but de connecter les acteurs créatifs et culturels montois avec la région de Kotka-Hamina, en Finlande, dans le cadre de deux jours dédiés aux Industries Culturelles et Créatives

131204WorkshopRecording withFrame2

Mais pourquoi ce pays et cette région ? Tout simplement parce que Google a décidé d’y implanter un Data Center en 2009, la même année que son installation à Mons… Coïncidence ?  Pas sûr. Les similitudes entre les deux régions sont assez troublantes. A l’instar de Mons, Kotka-Hamina a (sur)vécu grâce à une industrie lourde durant des générations avant de franchir le pas des PME et du numérique il y a 15 ans. Cette région est désormais à la pointe d’un secteur innovant, le Gaming.

Histoire de marquer le coup, les entités culturelles et créatives de Mons organisent une conférence ainsi qu’une matinée workshop pour accueillir cette délégation nordique. A l’Umons, le débat du premier jour s’axe sur les questions suivantes : que sont les industries culturelles et créatives ? Sont-elles synonymes d’un renouveau économique pour une région ? MONS2015 peut-il créer des changements d’ordre culturel ou économique pour le borinage? Pourquoi la Finlande de 2013 est-elle un exemple à suivre en terme de créativité ? Responsables finlandais et montois se prennent au jeu. Des interventions imagées permettent d’apporter des réponses claires et de comprendre que le système économique finlandais encourage le développement entrepreneurial. Que Google a permis à Kokta-Hamina de transformer son niveau créatif et culturel. Enfin, que l’art et la culture peuvent de concert être des vecteurs d’innovation et d’évolution pour une ville ou une région.



Le lendemain, place au Workshop. Le rendez-vous se transforme en World Café. Autour de plusieurs tables, des belges et des finlandais se regroupent et discutent autour de différentes questions : Quels sont les facteurs clés du succès d’un développement régional ? Quelles sont les implications des institutions et  entreprises locales ? Quelles sont les actions à mettre en place dans ce sens ?
Prises de parole, échange d’avis. Les idées fusent et se rejoignent. Il en ressort que l’éducation, l’histoire et la connaissance liés à l’audace sont les facteurs clefs du succès d’un développement régional, de la création et de la collaboration.
L’entreprenariat ne peut  alors se développer sans un réseau qui puisse soutenir la créativité. Le networking est la garantie de la progression d’une idée et de sa mise en valeur. Il en résulte alors naturellement des opportunités d’évolution.
La vision de la créativité et de la culture prend petit à petit une forme concrète. Les mentalités s’accordent et s’échangent. Des idées d’actions entre Mons et Kokta-Hamina sont lancées. D’une idée d’échanges estudiantins  à une association muséale belgo-finlandaise, de nombreux secteurs de collaboration sont abordés : tourisme, gaming, musées, networking…

A la fin du workshop, les pistes sont concrètes. L’envie d’agir ensemble se fait sentir.  A un an de MONS2015,  les opportunités sont là.  Les deux régions ont désormais toutes les cartes en main pour pouvoir les saisir.

Et si Mons et Kokta-Hamina étaient jumelées? Aux vues de l’enthousiasme qu’a suscité cette rencontre, il ne serait pas étonnant qu’elles le deviennent à l’avenir. Affaire à suivre.

 

Retrouvez également un reportage TeleMB Voir la vidéo

Ces deux journées ont été organisées par le Mundaneum en partenariat avec Mons2015, Cursor, Google, Technocité, Numédiart, humanOrg, Start, le Pôle Muséal de Mons, la ville de Mons, La LMELe FEDER, Le Club Mons 2015 Entreprises, l’IDEA et l’Office du Tourisme de la Ville de Mons.